Call for Proposals – Feminist Strategic Litigation Project / Appel à propositions – Projet de litiges stratégiques féministes

— La version française suit —

The Women’s Legal Education and Action Fund (LEAF) is a national, charitable, non-profit organization founded in 1985. LEAF works to advance the substantive equality rights of women and girls in Canada through litigation, law reform, and public education using the Canadian Charter of Rights and Freedoms. We are funding three discussion briefs to support our Feminist Strategic Litigation (FSL) Project.

Overview 

Number of awards  Three (3) 
Value  $15,000 
Duration  January to August 2020 
Application deadline  December 20, 2019 (11:59 pm EST) 
Results announced  January 2020 
Submission instructions  Submit all documents as a single PDF to Kat Owens at k.owens@leaf.ca  

Context 

The Women’s Legal Education and Action Fund (LEAF) is a national, charitable, non-profit organization founded in 1985. LEAF works to advance the substantive equality rights of women and girls in Canada through litigation, law reform, and public education using the Canadian Charter of Rights and Freedoms. 

This year, LEAF launched its Feminist Strategic Litigation (FSL) Project, funded by the Department for Women and Gender Equality, formerly Status of Women Canada. This three-year project is examining the effectiveness of LEAF’s past litigation work and establishing a five-year strategy for moving forward.  

As part of the FSL Project, LEAF will be hosting a two-day conference in Fall 2020. This conference will bring together community organizations, academics and gender equality advocates to talk about using the law to push for gender equality. In support of this conference, LEAF is commissioning three discussion briefs which will provide background information to symposium attendees on important topics.  

Description 

Each discussion brief will comprehensively analyze literature and other forms of knowledge available on one of three topics (see list of topics below). The author is not intended to conduct original research. Instead, they will create a document which brings together and summarizes existing knowledge.  

Successful applicants will be expected to draft a report of a length suitable for publication in an academic journal. They will also be expected to write a 3 to 5-page executive summary of the report. Each discussion brief will consist of a report and executive summary 

Successful applicants must recognize that readers will have varying levels of awareness of subject matter. Briefs must be written in plain and accessible language and must define or avoid academic and legal jargon.  

Topics 

1. Bringing Intersectional Arguments before the Courts

This brief will examine the use and effectiveness of legal arguments using an intersectional framework. The brief will include but not be limited to: 

  • Background on the meaning of intersectionality, including its relationship with feminism, and the introduction and role of intersectional feminism within the legal context 
  • A summary of challenges and suggested best practices in the application of intersectionality and the practice of positionality in allyship, particularly in the context of legal advocacy 
  • A discussion of the use of intersectional legal arguments in Canada and other similar jurisdictions (e.g. the United Kingdom, the United States, South Africa, Australia) and evidence of the impact of these arguments on ultimate legal outcomes 
  • A summary of ideas or strategies that have been put forward as to how to make courts more likely to listen to legal arguments grounded in an intersectional framework, or more likely to use an intersectional lens in their own legal analysis 

2. Using the Legal System to Push for Equality for Indigenous Women and Girls

This brief will examine the use of the Canadian legal system to push for equality for Indigenous women and girls in Canada. The brief will include but not be limited to: 

  • A summary of past efforts (including successes and failures) to use human rights codes, the Bill of Rights and the Charter of Rights and Freedoms to push for equality for Indigenous women and girls in Canada 
  • A summary of existing research on settler allyship with Indigenous organizations and peoples (in particular, with Indigenous women and girls or organizations that represent the interests of Indigenous women and girls), including any research which focuses on partnerships involving advocacy for Indigenous rights through colonial legal structures 
  • An examination of anticipated challenges in using a settler, colonial legal system as an advocacy tool for Indigenous rights, and a summary of recommended approaches which can reduce harm (whether intended or unintended) in the context of this work 

 3. The Evolution of the Canadian Legal Landscape in relation to Equality Rights Litigation

This brief will examine the evolution of the Canadian legal landscape from 1985 to now, as it relates to equality rights litigation. The brief will include but not be limited to: 

  • A discussion of the different types of involvement in litigation for those looking to advance equality through the court system (e.g. test case litigation, interventions at various stages of the court process, interventions at various stages of the tribunal process) 
  • A summary of the strengths and weaknesses of these different types of litigation involvement 
  • A discussion of how the legal framework for appellate level interventions has changed since 1985, and the impact of those changes on the availability and usefulness of appellate level intervention as a strategy for achieving substantive equality 

Value and duration 

Successful applicants will each be awarded $15,000 to complete their discussion brief. All discussion briefs must be completed by August 14, 2020. Up to three discussion briefs will be commissioned.  

By applying for this funding opportunity, successful applicants consent to LEAF sharing the resulting discussion briefs with other interested organizations and individuals.  

Application process 

Applicants must submit the following as a single PDF attachment: 

  • A letter of intent outlining the topic selected for the application, and summarizing the applicant’s relevant expertise/experience in relation to the topic (one letter per topic applied for, maximum two pages per letter) 
  • Applicant’s CV 
  • A brief writing sample (5-10 pages)  

Applications will be accepted by email only. In the subject line of your email application, reference “FSL Project – Call for Proposals”. Applications are to be submitted to Kat Owens at k.owens@leaf.ca, and must be submitted by 11:59 pm EST on December 20, 2019.  

LEAF encourages applications from candidates who reflect the diversity of our communities. Individuals with expertise in relation to the specific topics listed above are encouraged to apply.  

Applications will be reviewed by the FSL Project Steering Committee and Project Director. Successful applicants will be notified by January 31, 2020.  

Contact information 

For more information about this funding opportunity, or if you have any accommodation requests related to the application process, please contact: 

Kat Owens 

Project Director, Feminist Strategic Litigation Project 

Women’s Legal Education and Action Fund (LEAF) 

Email: k.owens@leaf.ca 

Phone: 416-595-7170 ext. 2007 

The Feminist Strategic Litigation Project is funded by the Department for Women and Gender Equality, formerly Status of Women Canada. 

Government of Canada logo - Canada in black text with a Canadian flag above the last letter

___

Download the call for proposals in PDF here: Call for Proposals – Appel à propositions.

___

Le Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes (LEAF/FAEJ) est une organisation nationale sans but lucratif, fondée en 1985. FAEJ s’engage dans des procédures et des litiges visant à défendre l’égalité des droits fondamentaux, la promotion de la réforme du droit et l’éducation juridique publique concernant l’inégalité des femmes et des filles au Canada, à l’aide de la Charte canadienne des droits et libertés. ) FAEJ finance trois projets de communication dans le but de soutenir son projet de litiges stratégiques féministes (FSL/LSF).

Aperçu

Nombre de prix Trois (3)
Valeur 15 000 $
Durée De janvier à août 2020
Date limite de candidature Le 20 décembre 2019 (23h59 HNE)
Annonce des résultats Janvier 2020
Instructions d’envoi Envoyez tous vos documents au format PDF à Kat Owens à k.owens@leaf.ca

Contexte

Le Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes (LEAF/FAEJ) est une organisation nationale sans but lucratif, fondée en 1985. FAEJ s’engage dans des procédures et des litiges visant à défendre l’égalité des droits fondamentaux, la promotion de la réforme du droit et l’éducation juridique publique concernant l’inégalité des femmes et des filles au Canada, à l’aide de la Charte canadienne des droits et libertés.

Cette année, FAEJ a lancé son Projet de litiges stratégiques féministes (FSL/LSF), financé par Femmes et Égalité des Genres Canada, anciennement Condition féminine Canada. Ce projet triennal étudie l’efficacité de la gestion des précédents litiges du FAEJ et définit une stratégie quinquennale pour aller plus loin.

Dans le cadre de ce projet, FAEJ organisera une conférence de deux jours à l’automne 2020, qui réunira des organisations communautaires, des universitaires et des défenseurs de l’égalité des genres, autour de l’usage de la loi dans la promotion de l’égalité des genres. En appui de cette conférence, FAEJ mandate et finance trois projets de communication, qui fourniront aux participants du colloque des informations générales sur les sujets importants.

Descriptif

Les projets de communication analyseront de manière exhaustive la littérature et les autres formats de connaissances disponibles sur un sujet donné (voir la liste des sujets ci-dessous). L’auteur n’est pas supposé mener les recherches originales. Il créera un document synthétique, résumant l’état des connaissances existantes à ce jour.

Les candidats retenus devront rédiger un rapport d’une longueur adéquate, à visée de publication dans une revue universitaire. Ils devront également rédiger un résumé de l’article de 3 à 5 pages. Ensemble, ces deux documents constitueront le dossier d’informations.

Il est essentiel que le rapport et le résumé soient rédigés dans un langage accessible, en évitant le jargon universitaire et juridique et en reconnaissant que les lecteurs disposeront d’une large gamme de connaissances préalables sur le sujet traité.

Sujets

1. Porter les arguments intersectionnels devant les tribunaux

Ce document examinera l’usage et l’efficacité des arguments juridiques à l’aide d’un cadre intersectionnel. Ce dernier comprendra, sans toutefois s’y limiter :

  • La signification historique de l’intersectionnalité, y compris son rapport avec le féminisme, l’introduction et le rôle du féminisme intersectionnel dans le cadre légal
  • Une synthèse des défis et des meilleures pratiques suggérées dans la mise en œuvre de l’intersectionnalité et la pratique de la positionnalité au sein des alliances, en particulier dans le contexte de la défense des droits
  • Une discussion sur l’usage des arguments juridiques intersectionnels au Canada et dans d’autres juridictions similaires (Royaume-Uni, États-Unis, Afrique du Sud, Australie) et la preuve du poids de ces arguments sur les ultimes décisions juridiques
  • Une synthèse des idées ou des stratégies avancées pour inciter les tribunaux à écouter les arguments juridiques fondés sur un cadre intersectionnel ou à utiliser un filtre intersectionnel dans leur propre analyse juridique

2. Utiliser le système juridique pour promouvoir l’égalité des femmes et des filles autochtones

Ce document examinera l’usage du système juridique canadien pour promouvoir l’égalité des femmes et des filles autochtones au Canada. Ce dernier comprendra, sans toutefois s’y limiter :

  • Une synthèse des efforts précédents (réussites et échecs) visant à utiliser les codes des droits de la personne, la Déclaration des droits et la Charte des droits et libertés afin de promouvoir l’égalité des femmes et des filles autochtones au Canada
  • Une synthèse des recherches existantes sur les alliances des colons aux organisations et aux peuples autochtones (en particulier les femmes et les filles autochtones ou les organisations représentant leurs intérêts), y compris toute recherche axée sur les partenariats impliquant la défense des droits des peuples autochtones via des structures légales coloniales
  • Un examen des défis à venir concernant l’usage d’un système juridique colonial, comme outil de défense des droits des peuples autochtones, ainsi qu’une synthèse des approches conseillées pouvant diminuer les préjudices (intentionnels ou non) dans ce cadre.

3. L’évolution du paysage juridique canadien en matière de litiges relatifs aux droits à l’égalité

Ce document examinera l’évolution du paysage juridique canadien, de 1985 à nos jours, concernant les litiges sur les droits à l’égalité. Ce dernier comprendra, sans toutefois s’y limiter :

  • Une communication sur les différents types d’interventions au sein des procédures de litiges, pour ceux cherchant à faire progresser l’égalité via le système judiciaire (par exemple, un litige relatif à une affaire donnée, des interventions à différentes étapes du processus judiciaire et à différentes étapes des procédures au tribunal)
  • Une synthèse des points forts et des points faibles de ces différents types de litiges
  • Une communication sur l’évolution du cadre légal des interventions en appel depuis 1985 et sur le poids de ces changements sur la disponibilité et l’utilité des interventions en appel comme stratégie d’atteinte d’une réelle égalité

Valeur et durée

Les candidats retenus recevront chacun 15 000 $ pour réaliser  leur projet de communication. Tous les dossiers doivent être terminés le 14 août 2020. Trois projets de communication seront commissionnés.

En sollicitant cette possibilité de financement, les candidats retenus acceptent que FAEJ partage leurs projets avec d’autres organisations et d’autres personnes intéressées.

Processus de candidature

Les candidats doivent envoyer les éléments suivants en une seule pièce jointe, au format PDF :

  • Une lettre d’intention détaillant le sujet choisi pour la candidature et résumant les compétences / expériences pertinentes du candidat en rapport avec le sujet (une lettre par sujet choisi, maximum deux pages par lettre).
  • Le CV du candidat
  • Un échantillon rédigé du projet (5 à 10 pages)

Seules les candidatures envoyées par courriel seront prises en compte. En objet de votre candidature électronique, veuillez mentionner la référence suivante : « Projet FLS/LSF – Appel à propositions ». Les candidatures doivent être envoyées à Kat Owens à k.owens@leaf.ca, au plus tard à 23h59 HNE le 20 décembre 2019.

FAEJ encourage les candidatures reflétant la diversité de nos communautés. Les personnes ayant une expertise en rapport avec les sujets spécifiques mentionnés ci-dessus sont encouragées à postuler.

Les candidatures seront étudiées par le comité directeur et le directeur du projet FSL/LSF. Les candidats retenus seront informés avant le 31 janvier 2020.

Nos coordonnées

Pour en savoir plus sur cette possibilité de financement, ou si vous avez besoin d’une mesure d’adaptation pour pouvoir participer au présent appel de propositions, veuillez communiquer avec :

Kat Owens

Directrice du projet, Litiges stratégiques féministes

Fonds d’éducation et d’action juridiques pour les femmes (LEAF/FEAJ)

Courriel : k.owens@leaf.ca

Téléphone : 416-595-7170 ext. 2007

Le projet de litiges stratégiques féministes est financé par Femmes et Égalité des Genres Canada, anciennement Condition féminine Canada.

Le mot Canada avec le drapeau canadien

Veuillez télécharger l’appel à propositions en PDF : Call for Proposals – Appel à propositions.