Cette affaire contestait les dispositions relatives à la retraite obligatoire.

Le FAEJ a soutenu le défi d’Ivy Tyson concernant sa retraite obligatoire.

Ivy Tyson travaillait chez Goodhost Foods, qui avait une politique obligeant les employés à prendre leur retraite à 65 ans sans pension. Les dispositions du Code des droits de la personne de l’Ontario autorisaient la retraite obligatoire à 65 ans.

Argumentation

Mme Tyson, avec l’appui du FAEJ, a soutenu que les dispositions du Code des droits de la personne de l’Ontario violaient ses droits à l’égalité en vertu de l’art. 15 de la Charte.

Résultat

Goodhost Foods a réglé l’affaire. L’emploi de Mme Tyson a continué et la société a établi un régime de retraite.

Le FAEJ remercie Robert Sharpe, avocat dans cette affaire.

Nos dossiers sont imparfaits, mais nous faisons de notre mieux pour les mettre à jour – si vous étiez impliqué avec FAEJ dans cette affaire mais que votre nom n’apparaît pas ici, veuillez nous envoyer un courriel à [email protected]