Par Cee Strauss

Le présent rapport cherche à déterminer si un programme de revenu de base devrait être inclus dans une stratégie de défense féministe en faveur de changements à l’économie des soins.

Il s’agit d’un rapport d’accompagnement au rapport intitulé Le Revenu de base, le genre et le handicap, et il est conçu pour contribuer au projet de revenu de base général du FAEJ.

Dans le présent rapport, nous tirons la conclusion qu’un programme de revenu de base devrait être inclus dans une stratégie de défense féministe en faveur de changements à l’économie des soins. En tant que transfert de revenu suffisant pour répondre aux besoins de base des personnes, le revenu de base viable est l’un des moyens grâce auquel le Canada peut respecter son obligation internationale en matière des droits de la personne de fournir un plancher de protection sociale. Cette prestation ne devrait pas être offerte aux dépens d’autres composantes nécessaires d’un état de bien-être solide, ce qui inclut les services et les programmes publics de qualité accessibles à tous.

Un programme de revenu de base doit être accompagné de trois autres composantes de l’infrastructure de l’économie des soins :

  1. Des services de soins publics accessibles, abordables et de haute qualité;
  2. La valorisation du travail de prestation de soins rémunéré et d’autres professions genrées; et
  3. Un changement dans les normes du lieu de travail afin de permettre une souplesse et des arrangements de travail à temps partiel sans pénalité financière importante.

Si ces éléments ne sont pas en place, le FAEJ n’appuie pas la mise en oeuvre d’un revenu de base, car il risquerait d’enchâsser l’inégalité sociale et économique genrée. Suivant ces exigences, nous formulons plusieurs autres recommandations, abordées tout au long du rapport et énumérées à la fin de ce dernier.

Enfin, le rapport étudie la question quant à savoir si le revenu de base pourrait offrir un moyen de prévenir la violence fondée sur le genre ou d’aider les personnes qui quittent des milieux abusifs. Les recherches sur la première question sont mitigées. Quant à celle qui vise à aider les personnes qui quittent des milieux abusifs, nous concluons qu’un revenu de base pourrait aider les survivantes de violence fondée sur le genre en leur offrant une source de revenu stable.

Veuillez lire le résumé du rapport et les recommandations du FAEJ. Le rapport complet est disponible uniquement en anglais.

Le-revenu-de-base-et-leconomie-des-soins-Resume-Recommandations