Cette affaire concernait la capacité des tribunaux d’accorder des frais anticipés aux demandeurs qui, autrement, ne seraient pas en mesure de plaider leurs demandes d’intérêt public.

Le FAEJ est intervenue devant la Cour suprême du Canada, en coalition avec:

Faits

Gilles Caron a été accusé d’une infraction mineure au code de la route. Il a soutenu que la procédure était invalide parce que les documents judiciaires n’étaient qu’en anglais et qu’il avait le droit d’utiliser le français. M. Caron a demandé au tribunal de recevoir des fonds pour son affaire, après que le procès a duré plus longtemps que prévu. Il a reçu un financement et cette décision a été confirmée en appel. La Couronne a interjeté appel devant la Cour suprême du Canada.

Argumentation

La Coalition a fait valoir que, pour décider s’il était ou non « dans l’intérêt de la justice » d’accorder une avance sur les dépens, les tribunaux devaient garder à l’esprit :

Les obstacles systémiques au processus judiciaire renforcent la subordination des plaideurs pauvres qui sont membres de groupes historiquement marginalisés, comme les femmes, les personnes handicapées, les minorités raciales et les Autochtones. L’intérêt de la justice exigeait que les demandes juridiques visant à promouvoir la pleine participation sociale et politique des groupes marginalisés et minoritaires entrent dans la catégorie des cas « exceptionnels » qui méritaient une avance sur les frais.

Résultats

La Cour suprême du Canada a confirmé la compétence des tribunaux inférieurs pour accorder des frais anticipés en fonction des faits de la présente affaire.

Le FAEJ remercie Gwen Brodsky et Melina Buckley, avocates dans cette affaire, ainsi que Patricia Wilson, agente d’Ottawa pour la Coalition.

Téléchargez le mémoire de la Coalition ici.

Lisez la décision de la Cour suprême du Canada ici.

Nos dossiers sont imparfaits, mais nous faisons de notre mieux pour les mettre à jour – si vous étiez impliqué avec le FAEJ dans cette affaire mais que votre nom n’apparaît pas ici, veuillez nous envoyer un courriel à [email protected]